le commentaire de la paracha de la semaine

Paracha

theme_actu-en-avt_icn-like theme_actu-en-avt_icn-like Aimer l'article

LE LIVRE DE JONAS

Yona, l’homme poursuivi par sa mission

Nous nous rapprochons de Yom Kippourle jour durant lequel l’Eternel accorde Son pardon au peuple d’Israël. Nos Sages ont institué que lors de la prière de Min’ha de ce jour, nous lisons le livre de Yona.

Yona s‘enfuit d’Erets Israël, cherchant à échapper à l’ordre divin qu’il a reçu . Il embarque dans un bateau qui menace de sombrer lors d’une tempête effroyable, mais, serein ,il descend tranquillement dormir dans la cale. Les matelots comprennent que Yona est la cause de la tourmente et les marins décident à contrecœur de le passer « par-dessus bord » ; Yona se retrouve dans le ventre d’un énorme poisson. Il y séjourne 3 jours et fini par demander l’aide d’Hachem, qui va le délivrer…Quel flegme et quelle audace!                                                   Les commentateurs expliquent que Yona refuse la mission dont D.ieu l’a chargé , à savoir sermonner les habitants de la ville de Ninvé qui fautaient

Le décor de ce récit fascinant, fait de mer, de port, de tempête et d’excès, parait très éloigné de notre vécu, tout comme ce Yona serein et déterminé, qui ose faire fi d’une mission divine ! Pourtant on observe que son histoire et son attitude font écho à des situations bien proches des nôtre aujourd’hui .

Dans la vie , se présentent à nous des obligations, des responsabilités, des missions, que nous refusons d’endosser et devant lesquelles nous baissons les bras trouvant milles excuses savantes qui justifient notre démission. Comme généralement le problème nous poursuit, nous décidons de l’éviter par une fuite virtuelle : on ne répond pas au téléphone, on s’écarte de tout contact, on se fait sourd aux appels – même à ceux de notre conscience – et enfin on se plonge dans l’oubli et le déni….Mais les événements eux, nous rattrapent, nous secouent et menacent de nous faire chavirer: Notre couple qui se déchire et risque de se séparer, les enfants qui se détournent du bon chemin, des choix chaotiques qui nous ont éloignés de notre foi, en bref la vie qui se dérobe sous nos pieds ….Au lieu de se réveiller et de prendre les choses en main, on choisit de faire l’autruche, comme si cela ne nous concernait pas. Quand finalement quelqu’un de notre entourage pose sur nous un doigt accusateur et nous met en garde sur les dégâts causés, on répond : « OK ! C’est mon problème, je m’en occupe ». Mais concrètement rien ne se passe, jusqu’au jour où on se retrouve étouffé dans une situation qui ne nous laisse aucune échappatoire. Et là, on est dans le ventre du monstre. En réalité la lecture du livre de Yona est complètement d’actualité. Si nous nous reconnaissons derrière ce texte, n’attendons pas d’être avalés par une baleine pour réagir, devançons cette situation, par un réveil courageux et responsable.

“Avinou Malkénou, ha’hzirénou bitechouva chéléma miléfanekha” – « Notre Père, notre Roi, aide-nous à faire une Téchouva parfaite devant Toi ! »

 


0

0

Partager l'article :