Le 15 juin, des gamins de 12 ans ont décidé de “résister”, eux aussi, en violant une enfant juive !

Contributions

theme_actu-en-avt_icn-like theme_actu-en-avt_icn-like Aimer l'article

Dhimmi Watch

La dhimmitude, c’est le fondement de l’idéologie d’Al Qaeda, de l‘état islamique, des Talibans, du Hamas, des Frères musulmans et autres jihadistes. C’est le statut discriminatoire des “dhimmis”, ces Juifs et ces Chrétiens dont les pays ont été conquis depuis le Moyen Âge par le jihad, lors de la création d’empires coloniaux arabo-musulmans. Les dhimmis, parce qu’ils n’ont pas choisi la “bonne” religion, doivent être, soumis, humiliés, exploités et rançonnés. Ces règles ont été édictées dès le 8ème siècle et les jihadistes s’en revendiquent encore aujourd’hui.

Le 7 octobre 2023, les jihadistes du Hamas ont commis des viols barbares contre les Israéliens, sans parler des mutilations et autres atrocités. Le viol est une arme pour le jihad. Pourtant, des militants d’extrême-gauche ont aussitôt excusé ces viols, les qualifiant d’actes de “résistance”. Ces ‘militants’ populistes font campagne contre un génocide imaginaire à Gaza et pour éradiquer la présence juive -pourtant trimillénaire- de la rivière à la Mer. Ils font le jeu des islamistes et accréditent la dhimmitude et l’antijudaïsme.

Mais il y a aussi des militants honnêtes qui sont abusés par le double langage des islamistes. En effet, en langage du Hamas, les “colons” sont ceux qui résistent au jihad et les “résistants” sont en fait les oppresseurs jihadistes eux-mêmes. C’est totalement pervers. C’est l’histoire du loup qui veut rassurer sa victime.

Le 15 juin, des jeunes de 12 et 13 ans ont, eux aussi décidé de “résister” en violant une enfant juive ! Les propos qu’ils ont tenus, les actes qu’ils ont commis sont caractéristiques de l’agitation antijuive et de la dhimmitude qui va avec. Ils ont ainsi ingéré, assimilé cette idéologie, pour être en phase avec la modernité.

En France, les Juifs sont les premières victimes de ce racisme. On a tort de croire que c’est ‘à cause du conflit’ du Proche-Orient : ici et là-bas, c’est la même haine qui vise les Juifs, enseignée et transmise par des imams réactionnaires. La haine des Juifs liée à la dhimmitude est la cause, et non la conséquence du conflit ; les accusations contre Israël qu’on entend aujourd’hui étaient déjà formulées avant-même l’indépendance d’Israël.

Mais dans le monde, la dhimmitude cible aussi beaucoup les Chrétiens. C’est même le racisme le plus répandu et le plus meurtrier au monde. Aujourd’hui, plus de 100 millions de Chrétiens sont exposés à des persécutions extrêmes par des islamistes. En Égypte, au Nigéria, des filles chrétiennes sont enlevées, violées, converties et mariées de force. Et souvenons-nous : en Turquie, il y a un peu plus d’un siècle, les jihadistes qui ont massacré les Arméniens étaient, eux aussi, inspirés par la dhimmitude.

Les associations antiracistes doivent dénoncer la dhimmitude. Il est grand temps aujourd’hui de briser ce tabou, entretenu par les mensonges et les intimidations des islamistes !

Dhimmi Watch est une association antiraciste laïque et universaliste, composée d’experts reconnus (historiens, psychologues, anthropologues, ethnologues, médecins, journalistes, philosophes, scientifiques…). Elle agit pour l’abolition de la dhimmitude dans le monde.


0

0

Partager l'article :