Israël introduit un nouveau système pour les Français et les Belges à l’entrée dans le pays

Contributions

theme_actu-en-avt_icn-like theme_actu-en-avt_icn-like Aimer l'article

Times of Israël

Le système ETA-IL entrera en vigueur à partir du 1er août 2024 et est censé « simplifier et sécuriser l’entrée sur le territoire israélien »

À partir du 1er août 2024, les ressortissants français et belges qui souhaitent se rendre en Israël pour des voyages de loisirs ou d’affaires devront obtenir une autorisation de voyage électronique (ETA-IL) avant leur visite.

La nouvelle exigence est censée « simplifier et sécuriser l’entrée sur le territoire israélien », selon un communiqué des autorités israéliennes.

Dès le 1er juillet, une phase test, gratuite et non-obligatoire, sera mise en place. Après le 1er août, les voyageurs devront systématiquement soumettre leur demande en ligne au moins 72 heures avant leur départ vers Israël. L’ETA-IL permettra un séjour de 90 jours maximum en Israël et n’est pas équivalent à un visa.

Pour soumettre une demande d’ETA-IL, il faudra se connecter sur un portail gouvernemental dédié.

Lors de la demande en ligne, il faudra être en possession d’un passeport valide, d’une adresse e-mail valide et d’un mode de paiement valide (Visa, Mastercard ou American Express). Les voyageurs devront ainsi renseigner leurs informations de voyage et leurs informations personnelles, saisir les informations relatives à leur passeport et payer des frais de 25 shekels (environ 7 €) avant la soumission de la demande.

Une fois la demande complétée, un e-mail de confirmation sera envoyé à l’adresse fournie par le voyageur. La réponse à la demande pourra prendre jusqu’à 72 heures.

L’autorisation de voyage ETA-IL sera valable deux ans ou jusqu’à l’expiration du passeport du titulaire, ce qui permettra aux voyageurs d’entrer en Israël plusieurs fois sans refaire de demande pendant cette période. Cependant, en cas de renouvellement de passeport ou de changement de nom, de sexe ou de nationalité, une nouvelle demande d’ETA-IL devra être soumise.

Les détenteurs de l’ETA-IL pourront séjourner en Israël jusqu’à 90 jours par visite. Pour des séjours prolongés, il sera nécessaire de demander une extension auprès de l’Autorité de l’État Civil et de l’Immigration (PIBA).

Ce système s’apparente ainsi au système américain ESTA pour les voyageurs européens aux États-Unis.


0

0

Partager l'article :