Bernard Giberstein, le Gibor de DIM (Par Ghis Korman – Times of Israël)

Contributions

theme_actu-en-avt_icn-like theme_actu-en-avt_icn-like Aimer l'article

Heureusement, Daniel Giberstein est un grand sportif. Voilà plusieurs années que ce chef d’entreprise de belle allure s’est lancé dans la plus difficile des courses d’endurance : elle le mène sur les traces de son père, Bernard Giberstein, le fondateur de la célèbre marque Dim. Son documentaire, « Le silence des tableaux », réalisé en toute indépendance, ressemble à un sprint final au bout duquel le fils espère décrocher la plus belle des victoires : la reconnaissance, fût elle posthume, du parcours exceptionnel d’un père taiseux dont il a mis longtemps à découvrir les faces cachées. Présenté en avant-première en juin, le film, construit sur un fonds d’archives familiales et des interviews, brosse le portrait d’un homme atypique et d’une époque effervescente.

Lire la suite


0

0

Partager l'article :